Les projets pilotes bas carbone : ne passons pas à côté de cette opportunité de construction de l’avenir !

28 janvier 2022

S’il est clair que – presque – toutes les entreprises sont désormais engagées pour réduire leurs émissions de GES, elles sont encore trop peu nombreuses à saisir l’opportunité des projets pilotes bas carbone. Pourtant, les avantages sont bien réels. Et notamment pour les industries qui dépendent des filières de production agricole.

Collaborer et soutenir la création de puits de carbone

La production agricole représente en France 19% des émissions de GES. C’est donc une partie prépondérante de l’impact carbone des entreprises situées en aval de ces productions qui est concernée par les émissions des cultures ou de l’élevage. Que ce soit pour la mode avec le coton, le lin ou le cuir, la beauté avec les plantes et l’huile de palme et ses dérivés, les industries alimentaires ou encore les bio-carburants, les entreprises de ces secteurs ont tout à gagner à travailler la main dans la main avec les coopératives agricoles ou groupements qui leur fournissent leurs matières premières en les aidant à créer de nouveaux puits de carbone.

L’agriculture régénératrice, aussi appelée Sols Vivants, l’agroforesterie, le traitement et la valorisation des effluents pour en faire des fertilisants et produire de l’énergie sont autant de projets bas carbone disponibles pour les entreprises. Des solutions qui permettent de capter le carbone, de lutter contre l’appauvrissement des sols et de sauvegarder la biodiversité. L’objectif ? Respecter à terme les Accords de Paris, mais aussi et surtout, se positionner comme un pionnier dans la lutte contre le réchauffement climatique et la diffusion de pratiques innovantes.

Devenir leader dans la lutte contre le réchauffement climatique

Les bénéfices d’une telle vision d’anticipation sont multiples. Citons-en 3. En collaborant avec leurs partenaires fournisseurs sur les projets innovant bas carbone, les entreprises engagées :

1/ Garantissent la durabilité de leurs approvisionnements, aujourd’hui menacés par le réchauffement climatique. Un signe important à donner à leurs actionnaires et investisseurs,

2/ Démontrent leur esprit pionnier, utile pour motiver les équipes en interne et créer de la valeur en termes de préférence de marque, que ce soit en BtoB ou en BtoC,

3/ Solidifient la légitimité de leurs actions pour lutter par tous les moyens contre le changement climatique, dans l’esprit collaboratif qui doit prévaloir sur ces sujets. En interne comme en externe, les solutions demandent de casser les fonctionnements en silos et d’oser inventer de nouvelles solutions.

Dans chaque univers, des solutions innovantes existent. Mettre en place des pilotes en conditions réelles permet de les tester, de mesurer les efforts à fournir – financiers, humains, organisationnels – et de finaliser les dispositifs de mesure d’impact. Après une décennie de constat partagé, entrons dans celle du faire ensemble et des vraies solutions.

Pour en savoir plus sur le sujet :

https://www.solsvivants.org/

https://www.ecologie.gouv.fr/label-bas-carbone